Annoncer, célébrer, servir l'Evangile de la vie

Telle était l’invitation du Pape Jean-Paul II aux chrétiens et à toutes les personnes de bonne volonté, dans son encyclique « l'Evangile de la vie ». Telle est la vocation propre des Petites Soeurs des Maternités Catholiques depuis 1930, au service de tous, sans distinction d’origine, de culture ou de religion.

 

 Annoncer

En invitant, d’abord par leur témoignage de vie consacrée et de dévouement, les chrétiens et tous
les hommes de bonne volonté à vivre en "peuple
de la vie et pour la vie" et à développer une culture
de la vie sans hésiter à être parfois à contre-courant.

En aidant "les jeunes à comprendre et à vivre la sexualité, l’amour et toute l’existence, en en reconnaissant le sens réel et l’étroite interdépendance" (EV 97). 

 



En faisant en sorte qu’apparaisse clairement et efficacement (EV 88) l'identité chrétienne de leurs établissements de soins « les Maternités Catholiques ».

En reconnaissant et promouvant la dignité et le "rôle unique" des femmes, la valeur irremplaçable de la famille fondée sur le mariage, le respect inconditionnel de la vie humaine depuis sa conception jusqu’à son terme naturel.

 

Célébrer

En portant sous le regard de Dieu, Père, dans leur prière communautaire et personnelle les mamans,
les enfants, les couples et les familles soignés,
servis et rencontrés chaque jour.
 

 

 

En faisant leur une prière du Pape Jean-Paul II à la Vierge Marie "O Marie, aurore du monde nouveau, Mère des vivants, nous te confions la cause de la vie"…

 

Servir

En mettant "en place des formes raisonnables et efficaces d’accompagnement de la vie naissante…", avec une attention particulière pour les enfants à naître atteints de maladies graves et leurs parents.
En développant toutes les actions en faveur de la formation de la conscience, de l’action éducative "
qui aide l’homme à être toujours plus homme".

 

 

En vivant ce service dans l’amour et la vérité, c'est-à-dire dans la miséricorde, avec un égard particulier pour les femmes qui ont eu recours à l’avortement ou subi la perte d’un enfant, et leurs souffrances (EV 99).

En savoir plus

L'Evangile de la vie

 

Le Pape de la famille

Dans le service du Peuple de Dieu, saint Jean Paul II a été le Pape de la famille. Lui-même a dit un jour qu’il aurait voulu qu’on se souvienne de lui comme du Pape de la famille. Cela me plaît de le souligner alors que nous vivons un chemin synodal sur la famille et avec les familles, un chemin que, du Ciel, certainement, il accompagne et soutient.

Que ces deux nouveaux saints Pasteurs du Peuple de Dieu intercèdent pour l’Église, afin que, durant ces deux années de chemin synodal, elle soit docile au Saint Esprit dans son service pastoral de la famille. Qu’ils nous apprennent à ne pas nous scandaliser des plaies du Christ, et à entrer dans le mystère de la miséricorde divine qui toujours espère, toujours pardonne, parce qu’elle aime toujours.

          Pape François - Homélie pour la canonisation des bienheureux Jean XXIII et Jean-Paul II - 27 avril 2014