Ils vous surprennent vos angelots !

Vos enfants vous surprendront toujours. Et cela dure depuis longtemps déjà ! Vous les suivez. Ils vous échappent !
Annonce de la grossesse, attendue souhaitée ou surprise. Bébé plus petit ou plus gros, qui va bien ou démarre difficilement. Bambin qui gazouille, fait ses premiers pas. Angelots qui deviennent grands ; adolescents qui vous surprennent par leurs réactions, leurs choix de tous ordres. Et cela ne se termine pas à l’adolescence. Ils vous habitent encore ceux que vous avez mis au monde, et qui sont "partis". Ils ont pris place dans votre vie pour ne plus jamais en sortir !

Comment faire face aux imprévus dont ils sont acteurs, plus ou moins ? Sur quoi vous appuyer pour faire face à l’inattendu qui va marquer toute cette époque dite de l’éducation ?

Vous n’êtes pas seules, car la maternité se vit –normalement- en étroite collaboration avec la paternité. Et vous n’êtes pas seules car le Seigneur a quelque chose à voir avec la présence de ces enfants qui sont ses enfants. Il est leur Créateur et demeure leur providence. Ils sont dans la main de Dieu : Il les a aimés et, selon St Paul , prévus de toute éternité dans son cœur de Père, pour qu’ils soient saints et immaculés en sa présence !

Alors "n’ayez pas peur " : ouvrez les mains pour accueillir tout ce qui vous est donné pour remplir votre mission auprès de chacun !

Dans les coups plus durs, une seule consigne : gardez les bras ouverts ! Dieu n’approuve pas tout ce que je fais mais il m’accueille et m’accepte telle que je suis : je suis, je demeure son enfant. Vous n’approuvez pas tous les choix de votre enfant, mais c’est votre enfant que vous aimez, celui là même qui vous a fait pleurer le jour de sa naissance. Oui, déjà là ! Mais autrement me direz-vous !

Lire la suite