De l'oeuvre sociale...à la congrégation religieuse

 

Le 14 septembre 1932, l'abbé Guerry, Directeur au Grand Séminaire de Grenoble, est appelé par Monseigneur Caillot qui lui annonce sa nomination de Vicaire général, et lui confie une mission concernant l'oeuvre sociale de la Maternité Catholique de Jallieu :

« L'animatrice, Marie-Louise Lantelme, persiste dans sa vocation religieuse. Je voudrais savoir s'il est possible, avec les jeunes filles qui se sont jointes à elle à la Maternité Catholique, de réaliser une Congrégation religieuse. Le Droit Canon ne le permet pas pour l'instant. Je vous confie la mission de faire cette fondation, si elle est possible ».

L'abbé Emile Guerry

 

Mère Marie Jean-Baptiste
(Marie-Louise Lantelme)


En octobre 1932, à Rome, le pape Pie XI encourage vivement le projet : « A des besoins nouveaux, il faut des oeuvres nouvelles. Que ces jeunes filles vivent en vraies religieuses »

Cependant, en raison de son caractère très nouveau, il faut attendre 25 ans pour que la Congrégation soit reconnue officiellement par l'Eglise, dont la sage prudence demandait une expérience de vie avant de se prononcer.

 

L'expérience est convaincante :

  • le 15 août 1954, Monseigneur Caillot prononce le décret d'érection en Congrégation diocésaine.
  • le 21 novembre 1982, le Pape Jean-Paul II accorde à la Congrégation la reconnaissance de droit pontifical.